La Carène

22 novembre - 20h30

En coproduction avec La Carène

Billetterie

Soirée Bivouac !

La soirée Bivouac ouvre une clairière chaleureuse au milieu de tout et de nulle part. Comme un cratère sur la Lune, mais sur la Terre, précisément à la Carène, Brest. On y dégustera les distorsions flambées au pétrole des Young Gods, on y marchera sur les braises avec les sorcelleries d’Ifriqiyya electrique, on y boira à la gourde étrange de Fred Poulet, et on décollera dans les fumerolles d’étoiles cuites au feu de bois de Vanishing Twin.

THE YOUNG GODS (SUI)
> concert
Pionniers et sorciers du son, The Young Gods maintiennent le cap depuis plus de trente ans. Du punk industriel flirtant avec le cabaret surréaliste de leurs débuts aux ivresses techno-chamaniques des deux dernières décennies, les « Jeunes Dieux » ont forgé un son unique, acquérant le statut de légende de la scène européenne. Electrique et divin, à faire passer le marteau de Thor pour une cuillère en bois.

IFRIQIYYA ELECTRIQUE(FR / TUN)
> concert
Ifriqiyya Électrique, projet rock post indus - electro ritual, orchestré par François R Cambuzat (L’Enfance Rouge / Putan Club), puise son inspiration dans le rituel adorciste de la Banga des anciens esclaves haoussas d’Afrique noire. Après une résidence création à la Carène en avril dernier et une série de dates dans le monde entier, les musiciens d’Ifriqiyya Electrique reviennent à Brest pour le Festival Invisible. Voyage sans fin, danse des esprits électriques, transe inépuisable.

VANISHING TWIN (GB)
> concert
L’ensemble pop oblique Vanishing Twin s’est formé en 2015 autour d’un amour commun pour les instruments inhabituels et les disques insolites. Cette drôle de tribu, menée par Cathy Lucas, s’est assemblée avec l’unique espoir de dérégler nos sens dans des transes magiciennes et une déglingue psyché toxique à souhait. Comptines psychédéliques, nursery rhymes de l’autre côté du miroir, salon de thé fluorescent.

FRED POULET (FR)
> concert
Brouilleur de pistes par excellence, si on a parfois l’impression que Fred Poulet assène les mots plus qu’il ne les chante, c’est bien sûr fait exprès ; il aime s’installer dans un entre deux déroutant, entre la nonchalance distanciée et la provocation urgente. Quand il était jeune, Fred voulait être Iggy Pop.
Sans doute, quelquepart, l’Iggy d’aujourd’hui aimerait bien être Fred Poulet.