Chères et chers toutétousse,

Nous nous serons battus jusqu’au bout, mais la situation sanitaire s’impose à nous :
Le Festival Invisible, quinzième du nom, n’aura pas lieu.

Lire la suite...

La Carène // Brest

18 novembre 2016 - 20h30

En coproduction avec la Carène

Billetterie

Etape 11 => soirée gentille (mais un peu méchante quand même)

BEAK> (UK)
Rythmes motorik addictifs, dub noisy hypnotique et new wave jubilatoire

Mené par Geoff Barrow (Portishead), Beak> est bien plus qu’un side project. Le trio anglais en convoquant les spectres kraut rock, hard 70’s, garage 60’s et BO de giallo est parvenu à des monolithes sonores qui n’ont pas vraiment d’autres équivalents. Jouée assis et tête baissée, la musique de Beak> pourrait aussi bien s’écouter dans le noir complet à la lumière d’une bougie tant on revient ici à la musique dans sa forme la plus pure et primale.

Une basse, une batterie et des claviers, la formation minimaliste s’aventure sur les traces des plus grands : rythmes motorik addictifs à la NEU ! et CAN, dub noisy hypnotique à la Jah Wobble / P.I.L et connotations new wave jubilatoires, tout est réuni pour aboutir à un projet aussi ahurissant que maîtrisé.

Geoff Barrow guitare, chant, claviers
Will Young batterie, chant, claviers
Billy Fuller basse, chant, claviers

C’H // CHAPI CHAPO 0RCHESTRA & TINY FEET (FR)
Toy rock

Chapi Chapo Orchestra fait, avec des jouets, de la musique rock pour les grands. A leur extraordinaire instrumentarium de pianos jouets, de toupies, de cloches, caverne d’Ali Baba de jouets vintage, Chapi Chapo Orchestra a ajouté à sa manière espiègle basse, guitare et batterie pour rock’n’rolliser son univers. Car cette fois-ci, les petites miniatures tintinnabulantes deviennent de vraies chansons, où s’invite la voix fragile et sensible de Tiny Feet, pas très loin de Cat Power ou PJ Harvey. Écrivant en anglais et en breton, celle que l’on surnomme la « one-woman band » est désormais portée par un orchestre, glissant son pied petit dans un soulier d’orfèvre.

Tiny Feet chant
Bertrand Pennetier guitare électrique, claviers, jouets
Tangi Simon basse, claviers, jouets
Klet Beyer batterie, jouets
Patrice Elegoet claviers, jouets

LE TON MITÉ (BEL)
Music for love

MacCloud Zicmuse est un des Grands Singuliers, cette exigeante confrérie où siègent Captain Beefheart, Moondog et autres Daniel Johnston. Américain d’origine, Belge d’adoption, reconnaissable aux couleurs vives dont il se vêt, il évolue dans des sphères spirituelles inconnues, d’où jaillissent sporadiquement projets et disques fous, inouïs, réjouissants et variés, allant de la lo-fi savante à l’épinette des Vosges méditative, en passant par le groove bricolé des Hoquets ou même un show de r’n’b belge qui, joué à Brest, laisse encore des crampes aux zygomatiques. LE TON MITE est son projet le plus personnel, le plus étonnant, le plus profond, les plus touchant. Joué en groupe, il fera l’objet d’un nouvel album en février, sobrement intitulé en français dans le texte : « Passé Composé Futur Conditionnel »

MacCloud Zicmuse voix, guitare, clarinette alto, flûte-à-bec sopranino
Marc Melià claviers, voix
Rutger De Brabander saxophone alto, guitare, flûte-à-bec soprano
Hans Bloemmen saxophone tenor, flûte-à-bec alto
Raphaël Desmarets guitare, voix, flûte-à-bec alto

SELECTOR DUB NARCOTIC (USA)
This Party Is Just Getting Started

Basé à Olympia, Washington, Calvin Johnson fait lui aussi partie du club des Grands Singuliers. Figure culte de la scène underground américaine, coreligionnaire de Beck sur l’album One foot in the grave et héros du jeune Kurt Cobain, il fonde et anime un nombre impressionnant de groupes légendaires, de Beat Happening à Halo Benders en passant par Narcotic Sound System, et aujourd’hui Selector Dub Narcotic. En 1982 Calvin crée K, qui pèsera son poids de fascination dans l’histoire des labels indés et le Dub narcotic studio, où enregistreront entre autres Mirah, Make-Up, Modest mouse, Kimya Damwson, The microphones, Built to spill et tant d’autres. Artiste caméléon capable de se réinventer en chanteur folk sur l’album What was me ou de flirter avec le dub avec une stupéfiante aisance, Calvin Johnson, sous l’étiquette de Selector dub narcotic, dopé au groove le plus irrésistible, vient faire danser les cœurs et les têtes.